jeudi 30 juin 2011

Jeu de l'été - 7 différences

Toujours dans la série des jeux de l'été sur set de table, n'en déplaise au staff des restos ^^

Trouvez les 7 différences entre les 2 images :



(ah ben oui, c'est pas du tout les mêmes images oui)

(c'est parce que c'est un détournement de jeux de l'été, voilà, alors on  a le droit)

Solution :

"Les 7 différences sont : maltraitance, famine, maladies, accidents d'un côté puis confort, nourriture et sécurité de l'autre. Ces deux chatons pourtant identiques mèneront une vie bien différente selon qu'ils naîtront dans la rue ou dans la chaleur d'une maison. Pour éviter à de nombreux chat une vie difficile dans la rue : une seule solution, la stérilisation."

Quoi ? Comment ? Bourrage de crâne ? Oui un peu, bon. Mais c'est pour la bonne cause.
On a actuellement plus d'une quarantaines de chatons qui sont nés ces dernières semaines, qui sont là en ville, et qui malheureusement ont une espérance de vie plus que réduite (et ils sont au moins aussi mignons que celui sur les images). Du coup en les voyant on est partagé entre le côté "roooooh ils sont mignooooonnns, viens la pitchounet que je te caresse oh que t'yes mignooooonnnnn" et le côté moins sympa de savoir que déjà 25% d'entre eux vont pas passer l'hiver, qu'il y en a plein qui vont faire les frais de la rage assez surprenante des citadins (et certains sont vraiment pas tendres), et que les autres sont voués à une survie dans des conditions de m*rde.

Et nous là dedans (l'asso qui essaie de protéger ces boules de poils), on se démène à essayer de leur trouver des familles d'accueil (y en a pas), essayer de leur assurer un minimum de sécurité (pas possible), essayer d'éduquer de raisonner les riverains (inefficace), essayer de leur trouver un lieu pour les replacer quand ils ont eu l'idée saugrenue de naître dans un quartier inhospitalier et dangereux.... et là, on se heurte à un mur. On n'a nulle part où les poser, tous les quartiers sont déjà blindés de chats, ça risque d'exploser un peu partout, on en retrouve qui se sont fait tuer par des grincheux, et parfois les grincheux choisissent clairement pas le mode le plus tendre pour l'animal.

Quelle solution ? La solution miracle, y en a pas. Mais déjà une solution de moins pire serait de pouvoir occuper un terrain municipal pour y permettre à nos chats de vivre en sécurité, avec apport d'eau, de nourriture et de soins de notre part quotidiennement. Encore faudrait-il que la municipalité partage notre point de vue sur l'importance et l'urgence et le côté vital de ce terrain pour l'asso.

Ben moi ça me déprime, voilà.

En conclusion, FAITES STÉRILISER VOS CHATS, et AIDEZ VOS ASSOS LOCALES ! Une simple adhésion ça vous coûte pas cher mais c'est déjà ça pour les matous. Et si vous vous sentez investi d'une mission divine-ou pas-  en faveur des chats, vous pouvez aussi donner de votre temps en jouant les bénévoles pour vos assos locales.

Mais bon, ça me déprime quand même hein.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire